Chaudière Gaz

Si l’achat d’une chaudière à gaz est un investissement important par son coût non négligeable et sa durée de vie espérée, son remplacement l’est tout autant. En effet, c’est généralement après une dizaine d’années que les chaudières à gaz perdent en performances. Les chances de tomber en panne augmentent elles dans le même temps. Il est ainsi recommandé de changer son installation tous les 15 ans en moyenne, mais comment s’y prendre ? Ci-dessous quelques informations sur le choix du dispositif, le budget, les aides financières ou encore les délais.

Comment choisir son appareil  ?

Au moment du remplacement de la chaudière, il convient de réfléchir aux critères du nouveau dispositif à installer. Il existe 2 technologies de chaudière : la chaudière basse température Bas NOx, et la chaudière à condensation. La première convient plutôt pour les appartements et pour les petits budgets. Cependant, depuis l’entrée en vigueur le 26 septembre 2015 de la directive européenne Éco conception, ce dispositif, jugé trop gourmand en énergie, est amené à disparaître au profit de la seconde technologie. La chaudière à condensation consiste à utiliser la chaleur des fumées pour chauffer l’eau. En permettant une économie de 15 à 20 % de sa consommation énergétique, c’est la plus performante du marché. Elle répond ainsi aux critères de rendement et d’émissions d’oxydes d’azote requis et mentionnés dans la directive Écoconception : à savoir un rendement saisonnier supérieur ou égal à 86 %, et une des émissions inférieures ou égales à 56 mg/kWh.

Quel budget pour changer une chaudière  ?

Étant un élément important du foyer, la chaudière à gaz représente un investissement considérable pour lequel il faut compter en moyenne entre 1500 et 4500 €. Bien sûr à chaque gamme de chaudières sont aussi associés un niveau de confort et un prix différent. De plus, la chaudière à gaz ayant un coût non négligeable, il existe aujourd’hui plusieurs subventions ayant pour but d’aider financièrement les ménages dans ces travaux. Parmi celles-ci, on retrouve la Prime Coup de Pouce, l’aide Habiter Mieux Agilité de l’Anah, le crédit d’impôt transition énergétique, ou encore l’écoprêt à taux 0. Pour bénéficier de ces aides, il faut principalement : habiter un logement de plus de 2 ans, et avoir fait appel à un artisan qualifié RGE (Reconnus Garant de l’Environnement) pour l’installation de sa chaudière. Si la majorité des aides sont aujourd’hui accessibles à tous les ménages, le montant d’aide accordé varie toutefois en fonction des revenus de chacun. En effet, les ménages avec les revenus les plus modestes auront des subventions plus importantes.

Combien de temps pour cette intervention  ?

S’il faut compter une journée pour une intervention qui consiste simplement à remplacer une chaudière, une intervention un peu plus complexe (avec un déplacement de chaudière, ou la dépose d’un ancien dispositif par exemple) pourra demander plusieurs jours. Aussi, c’est en printemps ou en été qu’il est conseillé d’effectuer le remplacement d’une chaudière à gaz. En effet, les professionnels du métier étant moins occupés pendant ces périodes, les délais d’intervention sont relativement raisonnables. À l’inverse, l’hiver est une période très chargée pour les artisans : il faudra alors compter environ 1 mois pour une intervention. Un conseil : anticiper au maximum ses travaux  !

Article sponsorisé
Article similaire