Voici le top des phrases à bannir absolument lors d’un repas de Noël

Le repas de Noël est l’un des moments les plus attendus et chaleureux de l’année, réunissant famille et amis autour d’une table festive pour partager un bon moment et déguster de délicieux mets.

Cependant, certaines phrases, prononcées lors de cette soirée conviviale, peuvent venir semer la zizanie et gâcher la bonne ambiance.

Afin d’éviter de transformer cette réunion en champ de bataille, voici les 5 phrases à proscrire absolument durant un repas de Noël.

Prenez note et assurez-vous de préserver l’esprit de Noël !

1. Les critiques culinaires inopportunes

La première règle d’or lors d’un repas de Noël est de témoigner de la gratitude et de l’appréciation envers les personnes qui ont passé des heures à concocter les délicieux plats de cette soirée si spéciale.

Ainsi, évitez absolument de formuler des critiques culinaires déplacées.

Voici quelques exemples de phrases à ne pas prononcer :

  • « C’est un peu sec, non ?« 
  • « Ma mère fait une dinde beaucoup plus tendre« 
  • « Je préférais la recette que tu avais faite l’année dernière« 
  • « Ça manque de sel, je peux en avoir ?« 

En lieu et place de ces commentaires peu constructifs, préférez des compliments sincères sur le travail accompli et les saveurs des mets préparés. N’oubliez pas que l’important est de passer un bon moment et de resserrer les liens, et non de juger la performance culinaire des uns et des autres.

2. Les sujets politiques ou polémiques

Le repas de Noël est une occasion de renforcer la cohésion entre les membres de la famille et les amis.

C’est pourquoi il est essentiel de bannir les conversations susceptibles de provoquer des tensions ou des conflits. Les sujets politiques ou polémiques sont donc à éviter à tout prix.

Exemples de phrases à proscrire :

  1. « Alors, qu’est-ce que vous pensez de la dernière réforme du gouvernement ?« 
  2. « J’ai lu un article intéressant sur l’immigration, vous ne trouvez pas que ça devient un problème majeur ?« 
  3. « Il paraît que les vaccins ont des effets secondaires graves, vous en pensez quoi ?« 

En revanche, privilégiez les sujets légers et consensuels qui pourront donner lieu à des échanges agréables et divertissants, tels que les anecdotes de vacances, les histoires drôles ou les souvenirs d’enfance. L’objectif est de créer une ambiance chaleureuse et détendue où chacun se sentira libre de partager et d’écouter.

3. Les questions intrusives sur la vie privée

Chacun a droit à son jardin secret et il est important de respecter les limites imposées par les membres de la famille et les amis présents autour de la table.

Ainsi, il est essentiel de ne pas poser de questions indiscrètes ou intrusives sur la vie privée des uns et des autres.

Voici quelques exemples de questions à éviter :

  • « Alors, toujours célibataire ?« 
  • « Tu ne penses pas qu’il serait temps de te caser et de fonder une famille ?« 
  • « Et les enfants, c’est pour quand ?« 
  • « Comment ça se passe avec ton chômage ?« 

Optez plutôt pour des questions ouvertes qui permettront à chacun de s’exprimer librement sur les aspects de leur vie qu’ils souhaitent partager, sans les mettre mal à l’aise ou les contraindre à dévoiler des informations personnelles.

4. Les comparaisons entre les convives

Chaque personne est unique et possède ses propres qualités, défauts et aspirations.

Il est donc inutile, voire contre-productif, de comparer les membres de la famille ou les amis présents lors du repas de Noël.

Exemples de phrases à éviter :

  1. « Tu devrais prendre exemple sur ton cousin, il a réussi à décrocher un super job« 
  2. « Ta sœur a toujours été la plus douée en cuisine« 
  3. « Regarde comme ton frère est devenu musclé, tu devrais t’y mettre aussi« 

Préférez des compliments individualisés, qui mettront en valeur les qualités et les réalisations de chacun, sans les comparer aux autres. L’objectif est de créer une atmosphère de bienveillance et d’encouragement, où chacun se sentira valorisé et estimé.

5. Les reproches et les règlements de comptes

Le repas de Noël n’est ni le lieu, ni le moment pour régler ses comptes ou exprimer des reproches.

Cette soirée doit être placée sous le signe de la joie, de l’amour et de la solidarité, et non de la rancœur ou des conflits.

Voici quelques exemples de phrases à ne pas prononcer :

  • « Tu n’es jamais là quand on a besoin de toi« 
  • « Je n’ai pas oublié ce que tu m’as fait l’année dernière« 
  • « Tu ne prends jamais de nouvelles, c’est toujours à moi de faire le premier pas« 

Si vous avez des griefs ou des reproches à exprimer, choisissez un autre moment et un autre cadre pour en discuter calmement et posément. Le repas de Noël doit rester un moment de partage et de réconciliation, où chacun pourra se sentir aimé et apprécié à sa juste valeur.

Pour préserver l’esprit de Noël et passer un moment convivial et inoubliable, veillez à éviter ces types de phrases lors de votre repas de Noël. Privilégiez les compliments, les échanges bienveillants et les sujets consensuels, et laissez les conflits et les tensions de côté.

Ainsi, vous contribuerez à créer une ambiance chaleureuse et détendue, propice au rapprochement et à la célébration de l’amour qui unit votre famille et vos amis. Joyeux Noël à tous !

5/5 - (14 votes)
Afficher Masquer le sommaire